Animaux de Compagnie : Comment s’en occuper

En tant que propriétaire d’un animal de compagnie, vous voulez faire tout ce que vous pouvez pour prendre soin de votre animal, ce qui implique des activités régulières et quotidiennes pour vous assurer qu’il reste heureux et en bonne santé. Utilisez ces dix conseils de soins responsables année après année pour une vie de chiens et de chats heureux et en santé.

1. Visites chez le vétérinaire

La possession responsable d’un animal de compagnie commence par des visites régulières chez le vétérinaire. Étant donné leur durée de vie plus courte que celle de l’être humain, votre chien ou votre chat devrait subir un examen médical au moins une ou deux fois par an. Selon le calendrier de vaccination de votre animal, il se peut qu’il y aille plus souvent lorsqu’il est jeune, mais l’établissement et le maintien d’une bonne santé signifie qu’il faut suivre les visites chez le vétérinaire à mesure qu’il vieillit.

Les visites chez le vétérinaire peuvent être, disons, difficiles. Les chats, en particulier, peuvent être réticents à quitter le confort de leur foyer, mais il existe des moyens de réduire le stress pour vous deux. Acclimater votre chaton à sa cage lorsqu’il est un chaton est une bonne pratique (et évite le scénario de la fuite et de la dissimulation sous le lit). Les chiens ont tendance à aimer les promenades en voiture. Emmenez votre chiot faire des promenades en voiture pour qu’il n’associe pas le fait d’aller chez le vétérinaire avec le fait de monter à bord de la voiture. Et beaucoup d’animaux de compagnie n’hésitent pas à se rendre chez le vétérinaire, surtout si vous choisissez un vétérinaire qui convient bien à votre petit ami.

2. Vaccinations

La vaccination de vos animaux de compagnie est un élément essentiel d’un soin responsable. Peu de temps après avoir accueilli votre nouvel animal à la maison, prenez rendez-vous pour le faire vacciner. Lors de votre première visite, le vétérinaire établira un calendrier de vaccination pour votre petit chiot ou chaton afin de le protéger contre les maladies. La vaccination des chiots devrait avoir lieu au début de leur vie, quelques semaines après leur arrivée à la maison. Parlez-en à votre vétérinaire lors de votre premier rendez-vous, à quel moment vous pouvez planifier cette visite. Ils aident à prévenir des maladies comme la rage, la maladie de Lyme et la maladie de Carré. Les chats bénéficient de vaccins qui préviennent le virus de l’herpès félin, la leucémie féline et la rage. Si vous avez adopté un animal adulte ou âgé, assurez-vous qu’il est également vacciné. Les vaccins doivent être renouvelés et ne sont pas seulement destinés aux jeunes animaux de compagnie.

3. Identification correcte

Si l’impensable se produit et que votre petit bonhomme ou votre petite fille se perd – les jeunes en particulier sont enclins à s’enfuir en courant – une bonne identification est la clé d’une fin heureuse. Commencez par l’essentiel : un collier sécuritaire et une étiquette qui contient toutes vos coordonnées. En plus d’une étiquette d’identification, il est recommandé d’utiliser une micropuce pour votre animal, car il y a toujours un risque qu’un collier se détache. La micropuce, un dispositif électronique de la taille et de la forme d’un grain de riz, est implantée sous la peau de votre animal et peut être lue par un scanner qui extrait vos informations d’identification. Une combinaison de ces formes d’identification vous permettra de vous réunir, vous et votre animal de compagnie bien-aimé, mais seulement si vous gardez vos coordonnées à jour. Si vous avez changé d’adresse ou de numéro de téléphone, n’oubliez pas de modifier les renseignements qui se trouvent dans le dossier de la micropuce.

4. Stérilisation

La stérilisation de votre animal de compagnie prévient une foule de problèmes de santé, y compris les grossesses compliquées, et réduit le nombre d’animaux sans abri. La stérilisation (ablation de l’utérus et des ovaires) réduit considérablement le risque de cancer du col de l’utérus, élimine le risque de cancer de l’ovaire et empêche votre chaton de se mettre en “chaleur”. Cela minimise le risque qu’elle s’éloigne de la maison à la recherche d’un partenaire, et que les chats mâles des environs soient moins agressifs (et qu’ils ne pulvérisent pas pour marquer leur territoire, ce qui est avantageux pour vous et vos meubles). La stérilisation de votre chiot aide à soulager l’agressivité et l’errance dans le voisinage, et l’empêchera d’attraper un cancer des testicules. Comme la stérilisation est une intervention chirurgicale qui nécessite une anesthésie générale, votre animal passera probablement la nuit chez le vétérinaire pour au moins une nuit en observation et en convalescence.

5. Alimentation saine

Deux éléments liés à la propriété responsable d’un animal de compagnie sont la fourniture d’eau fraîche et fraîche et d’aliments sains aux animaux en tout temps. La bonne nourriture pour animaux de compagnie enrichira la vie de vos meilleurs amis en leur fournissant l’énergie et les nutriments dont ils ont besoin. Avec tant d’options de repas à choisir, cela peut être décourageant, mais vous pouvez devenir adepte en un rien de temps en vous familiarisant avec les ingrédients importants et la façon dont ils aident votre chiot ou chaton. Lorsque vous choisissez la meilleure nourriture pour chats, recherchez un bon équilibre entre les protéines, les glucides et les graisses. Ce sont également des ingrédients importants pour l’alimentation du chien, ainsi qu’une grande quantité de fibres pour le système digestif. En plus d’ingrédients sains, choisissez une nourriture adaptée à l’âge, à l’état de santé et au niveau d’activité de votre animal, et parlez-en à votre vétérinaire avant de lui donner une nourriture spécialisée.

6. Soins à domicile

En tant que gardien de votre animal domestique, votre travail consiste à lui inculquer de bonnes habitudes d’hygiène à la maison, chez le vétérinaire ou le toiletteur. Se brosser les dents, se brosser les dents, peigner les manteaux et leur donner une alimentation saine, tout cela les maintient en pleine forme. Pour rester sur la bonne voie en ce qui concerne le soin responsable des animaux de compagnie, planifiez des tâches d’hygiène et de toilettage dans votre calendrier et essayez de combiner des tâches, comme un peigne réconfortant après avoir coupé les ongles, jusqu’à ce que cela devienne une routine.

7. Panier confortable

Au fur et à mesure que les saisons changent ou que vous réaménagez votre espace de vie, jetez un coup d’œil autour de vous pour voir si vous fournissez à votre animal un habitat sécuritaire et confortable. Le lit du chien a l’air un peu plat ? Achetez un nouveau chiot. La zone de la litière ne la coupe plus ? Donnez un nouveau look à la salle de bain de votre chaton avec une nouvelle boîte et une pelle. C’est aussi un bon moment pour vérifier s’il y a des dangers potentiels. Recherchez les cordons ou les fils exposés (les jeunes animaux trouvent qu’il s’agit d’excellents jouets à mâcher), sécurisez les barrières de sécurité, réparez les fenêtres ou les moustiquaires desserrées et enlevez toutes les plantes toxiques pour votre animal.

8. Entrainement et sociabilisation

L’un des aspects les plus importants d’un soin responsable des animaux de compagnie est de s’assurer que votre chien ou votre chat est bien dressé, et une socialisation adéquate en fait partie. Commencer quand ils sont jeunes est le meilleur et le plus efficace, mais il n’est jamais trop tard pour apprendre de nouveaux tours. L’apprentissage de la propreté est la priorité numéro un pour tout animal avec qui vous partagez votre maison, tout comme le travail sur l’obéissance. L’apprentissage des habiletés de socialisation aidera votre chiot ou votre chaton à tisser des liens avec vous et avec d’autres animaux de compagnie. Demandez à votre vétérinaire ou au refuge pour animaux de votre région de vous recommander de bons dresseurs dans votre région ou des guides de dressage à domicile à lire. Un animal bien dressé est un animal heureux, et cela se traduit par un parent heureux.

9. Suivre les règles du parc canin

Amener votre chien à l’extérieur pour jouer est un sacré plaisir et, étant donné qu’il s’agit d’une créature sociale, les chiens adorent bien s’amuser à l’extérieur. Si vous décidez d’emmener votre chiot dans un parc pour chiens, respectez les règles affichées. Une bonne étiquette dans le parc, comme apporter ses propres jouets et ne pas apporter de nourriture, assure la sécurité de tous, surtout si le chien est agressif ou sous-socialisé. Apportez des gâteries pour la suite afin de récompenser votre gars pour son bon comportement. Les vétérinaires vous recommandent également d’attendre que votre chien ait au moins quatre mois avant de l’amener au parc canin pour vous assurer qu’il est vacciné avant d’être exposé à d’autres animaux.

10. Jouez en toute sécurité

Ce n’est un secret pour personne que les chiens et les chats aiment jouer, et c’est une activité efficace pour établir des relations. Faites le point sur leurs jouets. Sont-ils en sécurité ? Gardez à l’esprit que les jouets en peluche sans fil présentent des risques d’étouffement et des arêtes dures et tranchantes qui pourraient causer des blessures. Jetez et remplacez les jouets usés. Fabriquer des jouets de bricolage pour chats et chiens est une excellente façon, peu coûteuse, de rendre encore plus amusant le rôle parental des animaux de compagnie !

N’oubliez pas que ces conseils ne s’appliquent pas seulement pendant les vacances des animaux de compagnie – intégrez-les à votre rôle parental habituel, et vous et vos animaux de compagnie en récolterez les bénéfices pour la vie !